mercredi 17 août 2022

Séjour Courniou du 12 au 16 Août 2022.


Participants : Agnès et Pascal + Jean et Pascal du club de Courniou.
Vendredi 16 : Nous mangeons avec Jean, puis partons pour l'objectif N°1 : Finaliser le shunt dans l 'aval de la rivière morte. 
Participants : Agnes, Pascal et Jean
Tres chargés, nous passons par le trou des châtaigniers pour atteindre l'objectif rapidement. Le Shunt est ouvert avec plusieurs heures d'acharnement. Ce passage permet d'éviter le seul passage qui se trouve au ras de l'eau. Ce dernier devient vite impraticable en cas de montée des eaux pouvant même bloquer le passage . Le shunt est nommé "le shunt des 1001 pailles". Vous pouvez toujours nous demander pourquoi.TPST :9 heures. 
Samedi 13 Août : objectif N°2: Les anciens racontent qu'au bout de la galerie des events, il y a un siphon de sable qui se bouche. en grattant un peu, on peut continuer au-delà de la partie connue et topographiée.  Nous passons par l'entrée de la rivière morte. Il faut 1H de 4 pattes pour arriver au terminus de cette galerie. Après avoir sorti près de 26 sacs de sable très fin du fond (20m de distance et -5/6m) et 8 gros sacs à mi-chemin pour élargir, nous ne voyons pas d'issue. Nous finirons par nous dire que cette histoire pourrait correspondre au premier siphon de sable qui se trouve à mi-parcours. Celui-ci est profond d'une dizaine de mètres et très raide, le sable y est plus gros... dur dur pour le remonter d'ailleurs  ... TPST : 7 heures
Samedi soir, Jean nous invite dans sa propriété pour un apéro grillade face à la vallée de Courniou.
Dimanche 14 Août : Objectif N°3 : agrandissement du passage étroit de l'arrivée d'eau en amont de la rivière morte.
Participants : Agnes, Pascal et Jean.
Nous ne sommes pas assez nombreux pour tirer des cailloux et après 8 heures nous sortons pour revenir le lendemain avec Pascal.En effet, nous voyons un virage à droite qui semble s'élargir.
Lundi 15 Août : Même objectif - participants : Agnes, Pascal, Jean et Pascal
Après un nouveau virage à droite, nous stoppons notre acharnement.  Jean passe et bute sur un nouveau passage étroit. Un tas de déblais a été entassé sur la banquette de la rivière afin de ne pas ralentir l'eau dans le lit. Il faut y revenir -  Il faudrait  repérer à la fumée la sortie à l'extérieur et peut-être attaquer depuis l'autre côté.  TPST 9 Heures
Mardi 16 août : retour sur Toulouse après le nettoyage du gîte



 

mardi 16 août 2022

Camps Spéléo Savoie du 30 juillet au 7 aout 2022


Participant Airbus : Didier, Agnes, Pascal + Jeff et Martine (SMSP) + club Alpina (12) ( Jean Louis (cailloux), Serge, Jo,Bernard et Presca ..... et Cathy de Toulouse)

Samedi 30 : Agnès, Pascal et Didier mettrons plus de 8H30 en passant par le massif central. Un petit arrêt à l'Auberge Rouge pour un café, au col du pendu ... et nous gardons le moral en cette période de grosses chaleurs et de gros trafics routiers. Nous rejoignons les autres membres du groupe, qui ont déjà passé 8 jours dans le Vercors, au camping de saint Pierre d'Entremont. Ce petit camping municipal est placé au centre des cavités mais n'est pas un endroit idyllique. En effet, il se trouve au bord d'une route passante et plutôt humide par temps de pluie. Mais cette semaine, à part 4 gouttes, la sécheresse de 2022 est bien présente dans le secteur.  Nous passerons tout de même une excellente semaine au vue des activités et de l'ambiance

Dimanche 31  : visite du Guiers vif. Didier,Pascal, Cathy, Agnes et Jo. Après 45mn de marche raide, nous arrivons au niveau du porche grandiose de l'entrée.  Grosses galeries au départ, puis en suivant le courant d'air, nous suivons une branche remontante. Arrêt sur rien ..Après plusieurs passages de plus en plus étroits et remontants, nous repartons et trouvons le passage de la "poubelle" qui se trouve dans la grosse galerie  à gauche juste en rentrant. Cette branche jonctionne avec le trou du gouffre Tasurinchi 300 plus haut (traversée possible). Il faut désober dans les cailloux d'où sort un très fort courant d' air, car le passage se bouche régulièrement. On repart sans avoir vu le siphon principal que Bernard nous montrera en photo. Il se trouve juste à côté de l'entrée ! On a raté un truc. TPST : 3H00

Lundi 1er août P40 - Guiers, Dent de Crolles. Jo, Prisca, Caillou, Bernard, Agnès, Pascal, Serge, Didier.











Marche D'approche de 2H00, raide et qui mène sur le plateau... il fait très chaud et on est chargé. La traversée prévue ne se fera pas. Cailloux et Jo buttent sur le premier puits étroit (P4) au bas du puits d'entrée du P40 (avant de rappeler la corde). Jo remonte aussitôt. Au vue du peu de renseignements sur les méandres que nous devons parcourir, nous remontons tous. Nous rejoignons l'entrée de la grotte du Glaz qui se trouve sur le circuit  balisé de la dent, qui est très raide mais équipé de petits câbles, pour au final faire la traversée Glaz - Guiers Mort (par les puits de la Lanterne). Nous ne sortirons pas comme prévu par l'actif car nous préférons au vu de la perte de temps "assurer" la sortie que nous atteignons à 21H00  dans la lumière dorée du coucher du soleil... Magnifique. 40 mn de descente puis encore plus d'une heure de navette et tout le monde se retrouve au camping vers 22H30 pour manger vers 23H30. TPST : 8/9H

Mardi 2 aoûtgrotte du Curé. Gorges du Guiers Vif à 1,5 km en aval de St-Pierre. Prisca, Julia, Jo, Jeff, Martine, Agnès, Cathy. La visite de cette petite cavité est l'occasion de sortir une des filles de Presca qui a 9 ans. L'entrée est atteinte par une main courante qui passe au-dessus des gorges. Très joli paysage. 

Mercredi 3 aoûtgrotte des Pincherins, massif du Granier. Jo, Agnès, Pascal, Bernard, Didier, Caillou, Cathy.









La marche d'approche est encore plus raide que les autres. Ne trouvant pas la cavité du premier coup, nous mettrons près de 3H00 pour y accéder. Il fait chaud et il y a plus de 600 m de dénivelé. La cavité est cachée à 60 m au-dessus du sentier peu marqué et dans la pente. Pascal escalade dans les éboulis raides et instables et trouve la main courante d'accès. Nous mettons une corde. Il fait 3 degrés sous terre ce qui tranche avec la chaleur de l'extérieur. Nous visitons, dans une galerie supérieures, les immenses salles sur (600 à 700 m ) qui jonctionnent avec la Baume a Colomb où se trouve un des plus riche gisement de nonosses d'ours... la jonction est fermée par une porte. TPST : 5 Heures

Jeudi 4 août : calme. Prisca quitte le camp avec ses filles. Didier et Bernard vont faire une via ferrata en face du camping - Journée tranquille pour les autres.


 

Vendredi 5 aoûttraversée Glaz - Chevalier, Dent de Crolles. Jo, Serge, Caillou, Jeff, Martine, Agnès, Pascal, Didier, Bernard.











Nous remontons les pentes raides  (45 m) pour atteindre l'entrée du Glaz que nous commençons à bien connaître car nous y étions venu l'année dernière également. Nous n'avions pas osé passer par la galerie chevalier réputée dangereuse à cause de la trémie d'entrée. Nous partons en direction d'Annette pour bifurquer dans un méandre dont le passage se trouve au sol. Il faut se faufiler dans une méandre pas toujours large pour remonter un puits de 10m avec un nouveau méandre jusqu'au  P55 m qui s'ouvre au bout et grandiose. Encore du méandre jusqu'au P30 m qu'on ne descend que de 15m avec une main courante aérienne. Après une galerie basse et du ramping, un P18 nous conduit dans les grandes galeries "Chevalier" de sorties. Il faut remonter près de 150 de dénivelé pour, en effet, trouver l'entrée instable qui donne, comme Annette, à la base de la falaise. Le paysage est à couper le souffle. L'orage menace et quelques gouttes nous pressent car le chemin de retour est assez aérien. Finalement, nous sortons des passages délicats sans trouver la pluie... juste du vent pour refroidir l'atmosphère. TPST : 6/7H00

Samedi 6 aoûtGrotte Perret (Fontaine Noire). Bas des gorges du Guiers Vif (à St-Christophe, Pont-Saint-Martin). Jo, Caillou, Jeff, Agnès, Pascal.

L'accès à la cavité pour une fois n'est pas un chemin raide (ou très peu) mais suit une courbe de niveau pendant 20 mn, très aérien au-dessus des gorges du Guier Vif. Un habitant du village nous rappelle que 2 personnes y sont tombées ... Les falaises font plus de 50 m ...L'entrée est un galerie en conduite forcée de grande dimension. Le premier siphon est shunté via des barres de fer qui permettent d'escalader facilement, le siphon 2 est désamorcé en cette période de l'année et est  équipé d'une corde (très profond et de 10 m de long), le siphon 3 se désamorce en fonction des étés. Avec les grandes sécheresses de cette année, c'est le cas et nous irons visiter le reste de cette jolie rivière propre jusqu'à l'énorme siphon 4  permanent.  Nous restons au total 2h30 pour faire l'aller /retour mais cette rivière vaut le détour.

Dimanche 7 août : pliage du camp et retour. 7H30 pour rentrer sur Toulouse, à l'exception de l'entrée de Valence, nous ne trouverons pas de bouchon sur l'autoroute.

 

dimanche 10 juillet 2022

Gouffre 2 Jean Paul

Samedi 9 juillet - Participants : Agnès et Pascal + 4 membres du SC EPIA
A l'occasion du déséquipement du gouffre de Raymonde équipé pour le rassemblement des 2 et 3 juillet, nous décidons de guider le groupe de l'EPIA visiter la rivière bleue, nom du à la présence de concrétions colorées. La jonction se situe à la base du puits d'entrée de 30 m.
Après les étroitures sélectives de la galerie de la "couverture écossaise", nous tombons sur la rivière très sèche, ce qui nous a permis de remonter cette rivière jusqu'à un arrêt sur passage mouillant sans courant d'air.
Cette rivière est habituellement noyée  jusqu'à plus de 3 mètres de profondeur, une occasion donc de voir plus loin. Au retour, nous jetons un œil dans le méandre de jonction avec les 2 Jean Paul et la Fraternité. Nous sortons après 4H30 au soleil. Deux d'entre nous descendent le Raymonde, après un court repas, pour sortir les cordes du Raymonde depuis la salle de l'Ecureuil. C'étaient les dernières cordes posées à l'occasion du WE du rassemblement ...A la prochaine fois donc.


 

dimanche 3 juillet 2022

Rassemblement spéléo interdépartemental des clubs de l'occitanie

2 et 3 Juillet : participation  (Saleich dans le 31)

Participants club : Michel, Agnès et Pascal, Claire,  Virginie et Loïc, Thierry ( + fidèles : Jeff et Martine, Jean Marc, Nico F et Audrey, Franck et Marie, Cathy)+ Laurent, Ludovic et Audrey, John, Nico Fr, Bernard, Alex (+ fidèles : Céline,Lorenzo) pour les JNSC canyon (Samedi Moulis, Dimanche Cagateille).










 Nous avons été près de 100 personnes à table le samedi soir dans la salle des fêtes  de Saleich dans le 31.

Ce village près d'Arbas, s’inscrit dans une belle et vaste vallée ouverte à la lumière, à l'espace, toute sonore des bruits du monde rural. Du soleil, il y en a eu plein les yeux faisant opposition au 10 randonnées souterraines proposées. 

Il y en eu pour tous les goûts. Ce WE dont l'objectif était la rencontre avant tout, rencontre familiale mais aussi, pour des visites plus sportives, a donné l'occasion aux spéléo du  06-09-11-30-31-34-46-81-82-86 de découvrir pour certains une partie du réseau de la coume Ouarnède et des cavités dans le piémont











L'espace alloué pour cette rencontre par la mairie comprenait une terrain de foot pour camper avec les sanitaires (douche et WC), de quoi passer pour certains 3 nuits loin de la ville.

Après le repas, une grosse poignée de fidèles au bar sirotait des bières pendant qu'une autre petite poignée plus dynamique, s’agitait sous l'influence de la musique proposée à cette occasion.











Un reportage de 2 mn 30 sur FR3 Occitanie a permis de parler  de la spéléo comme une activité conviviale lors d'une sortie découverte à la grotte de Saleich

 

mardi 28 juin 2022

Traversée gouffre Raymonde - Mile

Dimanche 26 juin 2022 - Participants : Mélanie, Quentin


Suivant les recommandations d’Agnès, nous décidons de faire la traversée Raymonde - Mile, équipée et balisée en vue du weekend interdépartemental du 2 et 3 juillet. La marche d’approche se déroule sous la bruine. Arrivés à la clairière, nous décidons de repérer le trou Mile pour anticiper la sortie qui se fera sans corde, celle-ci n’étant pas encore en place. Un tronc d’arbre est positionné en travers, ça devrait aller. 

On arrive au Raymonde vers 11h45. Le premier puits de 29m est impressionnant. Je descends en premier. J'admire Mélanie qui descend avec la lumière du jour plongeant dans le gouffre.

Nous trouvons facilement notre chemin grâce au balisage. Arrivés en bas des deux P10, nous arrivons au croisement vers Jolfre et Mile et suivons la balise “vers Mile”. 

On s’engage dans l’étroiture avant d’arriver au puits du mouchoir, ça raccroche mais ça passe. Juste avant de s’engager dans le puits, nous entendons un bruit étrange venant d’en bas. Mélanie lance un “ y a quelqu’un ?”... personne. Nous descendons et décidons de faire un point topo pour se situer. Peu de doute, nous sommes bien au puits du mouchoir. Le même bruit se fait une nouvelle fois entendre. Ce n’est en fait que des gouttes d’eau qui tombent du plafond sur une bouteille en plastique dans une résonance étonnante. Nous continuons notre chemin et entendons de l’eau couler non loin d’une balise indiquant la direction de la sortie. Nous arrivons à la sortie à 14h et décidons de manger sous terre pour être à l’abri de la pluie. Une fois rassasiés, on se dirige vers la sortie, un ressaut de 3m. Je fais la courte échelle à Mélanie qui monte facilement. Je dois m'y prendre à plusieurs reprises, la pluie ayant rendu le fameux tronc d’arbre repéré plus tôt très glissant. Je trouve une bonne prise, Mélanie me tend une longe pour m’aider, encore un effort et me voilà dehors. Il est 14h20, nous redescendons vers la voiture dans une ambiance rendue sublime par la bruine.

TPST : 2h35.


 

lundi 20 juin 2022

Week-end club

Samedi 18 juin 2022 

Canyon d'Albés : Participant(e)s : Agnès , Pascal , Loïc , Martine , Jean François ,
Laurent , Céline , Karla , Lorenzo , Eric , Louis , Nicolas , Didier et
Stéphanie .


Pour cette 1ere journée de ce Week-end club estival , vu la T° ambiante élevée et l'envie de profiter d'une bonne descente rafraichissante, nous orientons notre activité aquatique du jour au canyon d'Albés, situé a une bonne heure de route de notre camping de St Pons de Thomiéres .











 

Vers 11h00 , nous partons a 3 voitures direction St Génies de Varensal , nous attaquons l'approche par 10 minutes en bord de rivière puis entamons une raide montée soutenue sous un soleil chaud et quasi caniculaire, au niveau d'une maison en ruine , le chemin file moins rude à flancs et nous rencontrons enfin la rivière issue de beau réseau souterrain de Rose qui coule généreusement . Un autre ruisseau moins important situé env. 300m plus loin , avec des équipements de descente nous laisse une hésitation sur le départ de la descente a
entreprendre , mais finalement la 1ere arrivé d'eau est la bonne.
Derrière un mur de roseaux et une main courante en fixe démarre le 1ere rappel de 35m avec un départ arrosé plus que bienvenu , s'enchaine ensuite rappel de 8m , 12m et une belle cascade de 30m. La suite est une série de parcours en rivière ponctués de petits toboggans , désescalades, sauts et nages avant le dernier bief final encaissé a l'eau couleur émeraude. Avec cette journée chaude , cette descente fut un vrai bonheur et de plaisirs dans ce cadre sauvage et bien rafraichissant. Retour au camping vers 18h00 , avec un dernier plouf dans la piscine , ce soir apéro et grillades !!

Grotte de la Croix : Michel, Cathy, Denise.

Grotte du Renard : Michel, Cathy

Grotte de Ponderach : Jean-Marc










Arrivée au parking, surprise : exercice secours en cours et une sortie débutants d’un club local. Bon, comme il y a de la place dans la cavité, pas de problème pour se déplacer, il faut juste éviter le fil téléphone.

 

Dimanche 19 juin 2022

 

Grotte de l'Espagnole : Jean, Michel, Nathalie, François, Lily, Jean-Marc











Après avoir retrouvé notre guide à Courniou, montée par la route forestière sous la canicule, le chemin d’accès a quasiment disparu…

Descente au trou finalement le long de la falaise, un peu tard pour la traversée surtout qu’on doit aller voter après…

Bon, on sait maintenant où est l’entrée, on reviendra.

 

CANYON DE REC GRAND

Participant(e)s : Agnès , Pascal , Loïc , Martine , Jean François ,

Laurent , Céline , Karla , Lorenzo , Eric , Louis , Nicolas , Didier ,
Stéphanie , Thierry et Sabine.


https://drive.google.com/file/d/1UMoZaUoxlcbEFn5er9zCyHk71yxly3nV/view?usp=sharing








Après un doux réveil matinal , petits déjeuners collectifs , rangements des hébergements , pliages des tentes , regul solde du séjour au camping des Cerisiers du Jaur , nous voilà parti vers le massif du Caroux pour la descente des gorges du Rec Grand. En cette fin de matinée , la chaleur revient toujours bien présente , nous nous retrouvons sur le parking peu avant le village de Bardou et descendons vers le départ de la descente. Pas un gros débit , mais la T° de l'eau est agréable et d'une belle  limpidité  , un orvet se manifeste dans un petit bassin d'eau sur le lieu où nous nous équipons. Nous attaquons dés le départ en guise de mise dans le bain par 2 petits et sympathiques toboggans , désescalades , rappels et sauts. Le groupe s'étire dans les enchainements d'obstacles et on fini par ce regrouper dans le grands toboggan a double virages . A l'avant dernière cascade , plusieurs options : rappels de 12m , vire descendante sur cables pour finir sur un toboggans / sauts de 5m dans une vasque profonde, ou un sauts de 5 / 6 m a faire , a refaire , en solo ou en tandem. un dernier saut dans un bief étroit et voici a la fin de la partie aquatique . Nous remontons vers le parking par sentier raide , plus pour les chèvres que les randonneurs. Aux voitures , je sors quelques bières fraiches stockées dans la glacière , reliquats du repas d'hier soir. D'un commun accord , et afin de continuer d'apprécier la journée dans ce beau coin de l'Hérault , nous retournons au camping pour déguster une bonne glace , plouf a la piscine ou on retrouve , François , Nathalie et Lily , sortant de l'explo de la grotte de l'Espagnol , ou bord de rivière du Jaur et sa petite plage de sable jaune. Vers 17h00 nous entamons le retour vers la fournaise Toulousaine après ce beau week-end club , bien actif , et d'un bon cru 2022.