jeudi 16 janvier 2020

TROU DES VIGNES / RESEAU LAUZINAS DIMANCHE 12 JANVIER 2020

Participant(e)s : Michel , Didier , Agnes , Stephanie , Benoit , Nathalie , Ludovic ,Pascal et Emmanuel 






Rendez-vous pris à 07h30 au parking le long des pistes de l’Aéroport Toulouse Blagnac derrière le CE Airbus , nous partons a 2 voitures .
Un joli disque solaire orangé se lève au-dessus d’une belle brume blanche rasant la surface du paysage , beau tableau pour démarrer la journée.
Stephanie , Agnes , Nathalie , Benoit et moi-même passons chez Denis a Mazamet , que nous hottons a sa lecture matinal pour lui demander et récupérer la clé du local du SCMNE a Courniou.
Nous nous retrouvons toute l’équipe peu avant 10h00 à Courniou , je récupère la clé d’accès du Trou des Vignes , on renseigne les fiches de visites, et profitons en guise de collation d’une bonne frangipane offerte par Ludo.
Nous quittons le local direction St Pons , nous stationnons au départ de la piste et nous équipons avec une bonne fraicheur matinale.
A l’ouverture de la trappe du Trou des Vignes , le contraste T° est saisissant , nous entamons la descente le long des échelles fixes sans encombres jusqu’en bas de la grande salle.
Benoit , Nathalie et Emmanuel découvrent pour la 1ére fois Lauzinas , Agnes , Stephanie n’ont jamais vu le Lac aux échos , donc choix de visite prioritaire , à la salle des colonnes direction vers le Lac vert en faisant  diverses pauses pour voir disques majestueux , battons de gours , carottes etc , au carrefour nous abandonnons la galerie basse filant vers le Lac vert pour suivre le niveau 2 de galerie et prendre la descente fer en U puis échelle aboutissant dans la roche bleu du réseau inferieur.
Nous prenons la direction du Lac aux échos en prenant le temps d’admirer les différentes stratifications , compositions minérales fantaisistes de cette roche surprenante , imposantes draperies ocres , fines excentriques , fistuleuses aux couleurs blanches et pures. L’écho résonne puissamment au-dessous de la somptueuse vasque , toujours un plaisirs de voir ou revoir cet endroit incomparable.
Demi-tour et nous reprenons un autre parcours , remontant puis dans les éboulis pour un détour par le beau lac de la grande salle ou nous marquons une longue pose admirative de cet ambiance de grands volumes, puis s’enchaines sans temps morts , remontés sur barreaux , vires , échelles , mains courantes pour atteindre le haut de l’escalier des Géants.
A nouveau enchainements descente sur fer en U , échelles sur les immenses coulées , hauts plafonds garnis de coulées ou de strates bien lissés .
Nous poursuivons par les  basses galeries des schistes, puis bien plus hautes par celle du Sahara . Le sol devient collant , un léger ramping argileux pour atteindre une salle spacieuse et voir les réputés et très insolites Champignons, but et objectif final de cette belle balade.
Nous remontant tranquillement mais sans mollir , nous ressortant du trou du vignes vers 18h30 , la nuit est là , le village de saint Pons illuminé en contrebas , un petit vent bien frais nous ravive l’humidité de nos vêtements , nous allons pas trainer pour nous changer et plier nos affaires .
Ha ! Ludo a sorti des bières, bon on va faire durer notre présence nocturne dans la garrigue du Somail.
Nous redescendons finalement sur Courniou et au local pour un court arrêt . Puis direction Toulouse , arrêt pour nous chez Denis pour lui remettre les fiches de visites , un court débrief de la sortie , puis retour vers la ville Rose , atteinte vers les 22h00 du soir après cette belle journée remplies d’images et des riches paysages souterrains de Lauzinas.


dimanche 5 janvier 2020

4° dimension, le retour

Samedi 3 janvier, sortie interclubs,

Participants : Violaine, Philippe, Bruno, Adrien, Jean-François, Bob, Jean-Marc.


Photos P. JARLAN




Reprise d'une zone prometteuse, explo, équipement et  topo de 5 nouveaux gouffres. Au moins 5 autres découverts à descendre. Les lunettes de sécurité ont vraiment été un plus pour progresser dans les buis.






jeudi 2 janvier 2020

WEEK-END COURNIOU 28 ET 29 DECEMBRE 2019 PONT DE RATZ - TRAYOLLE

Participant(e)s : Agnes , Pascal , Cathy , Bernard , Michel et Didier.
Samedi 28 Décembre : Grotte de Pont de Ratz
Rendez-vous pris a 09h30 chez Pascal a Blagnac ,Nous partons a 2 voitures direction Courniou.
Pascal , Agnes et Cathy s’arrête faire quelques courses pour le repas du soir ,  notamment de la saucisse fraiche a griller dans la cheminée.
Bernard , Michel et Didier font halte chez Denis Matarin a Mazamet pour récupérer la clé du local du SCMNE a Courniou qui sera le QG de notre week-end.
On se retrouve a 11h00 a Courniou , nous installons nos affaires , petite collation , et nous partons vers 12h30 à St Pons et à la grotte de Pont de Ratz, il fait bon , l'air est frais.






Nous rentrons sous terre vers 13h00 , objectif : variante par la galerie du 11 Novembre , puis trouver "l'As de Pique". La rivière coule bien , l'eau est abondante, nous prenons la vire équipée de câble au-dessus de la rivière , a la sortie , nous prenons les mains courantes ascendantes , nous enchainons passages bas et salles concrétionnées. Nous arrivons a la jonction du trou Artenac , nous cherchons la salle du trône , sans succès , pourtant nous étions proche. Nous retrouvons la rivière par une descente sur corde de 15m et nous remontons la rivière par la branche du réseau Sud. Passons la salle des Massacres , Agnès remarque les balises réfléchissantes blanches à droite indiquant la remontée raide vers la salle de l'Eté , passage obligé pour trouver notre fameux As de Pique , on installe une corde sur un passage en corniche délicat, on atteint le haut de la salle et nous recherchons dans ce milieux chaotique la suite.
Une balise est repérée , nous enchainons désescalades et passages bas pour arriver dans une galerie confortable et des traces de balisages de protections , a environ 100m , sur la droite , une petite galerie a 1 m du sol : Voici l'As de Pique , Bingo ! on poursuit vers le fond, la galerie s'abaisse , nous sommes au fond.
Demi tour ,nous ressortons vers 18h30. nous revenons a notre refuge , nous allumons la cheminée , douche , apéro , pâtes , très bonne saucisse grillée , châtaignes a la poêle a trous et belle veillée a coté du feu.







Dimanche 29 Décembre : Grotte de la Trayolle.
Après dissipation de la brume matinale , nous partons vers 10h30 vers le Hameau d'Usclats le Bas a 10 minute en voiture. On s'équipe sur le parking nouvellement bétonné et entamons la montée raide vers la grotte.
Passé le porche , nous progressons dans la galerie qui se réduit , puis carrefour dans une nouvelle galerie plus spacieuse, mes souvenirs ont du mal a retrouver le passage de descente vers les réseaux inférieurs: au bout de 10 minutes , ça y'est je repère et voit les plaquettes en fixes.
petite descente de 10 m , je fait remarquer la demi calotte de crane humain pris dans la calcite...
Nouvelle descente verticale de 8m et nous voici dans la galerie des gours , bien actifs aujourd'hui , et c'est beau ! , Après sa visite , direction la grande faille et les lacs , a 20m sur une margelle dans la coulée , 2 nouvelles sépultures humaines prises dans la calcite , cela reste un mystère dans cette partie de la cavité.
Nous progressons,  dans l'eau verte des lacs , jusqu’à en haut des jambes par endroit , nous remontons la faille pour trouver un passage bas qui se relève au bout de 3 m , on équipe une descente de 6 m , désescalades ,ressaut de 4m sécurisé avec 2 brins de dynema, le but est de trouver une grande salle supérieur jamais vu par nous, on arrive sur un puits d'environ 8 m mais on a plus de corde. une galerie remontante sur la droite se divise en plusieurs branches au milieux de nombreuses coulées de calcites, après de multiples investigation et autres fouilles tout azimuts sans succès , nous faisons demi-tour, nous ressortons vers
15h30 avec un beau soleil.

Nous revenons a la maison refuge , Agnès nous prépare une poêlé des restes de pâtes et de saucisses , nous plions nos affaires pour le retour vers le bassin Toulousain.

Nous arrêtons chez Denis pour lui remettre la clé , il nous indique que nous étions très proches de la salle , une escalade est a entreprendre a environ 10 m a droite du puits ou on avait pas de corde pour l'équiper, voila de quoi programmer une nouvelle sortie a la grotte de la Trayolle , peut être pour 2020 !

lundi 30 décembre 2019

dimanche 29 décembre - 4° dimension


Participants : Jean-François, Violaine, Philippe, Jean-Marc, soutien canin : Mascha





Retour sur une zone sous Quillan explorée par des spéléos Héraultais dans les années 70. Les pyrales ont bien aéré les buis, départ du parking en suivant une trace animale, jusqu'à une bauge entourée d'arbres bien décorés par des frottis divers, jusque là, tout va bien...
La suite est moins sympa, progression pénible dans un fouillis inextricable, on finit par rejoindre 2 trous découverts lors d'une précédente prospection.
Un premier puits de 5 mètres bouché, petit croquis puis direction la grosse doline du dessus, accès par petite lucarne et main courante.
Sur la droite de la dépression,  départ de méandre suivi d'un puits remontant de 15 mètres, (on voit le jour dans le fond). Juste en face, JF et JM équipent un magnifique P. 18 (5 m. x 10 m.), de nouveau un puits remontant parallèle et dans le fond un petit départ descendant encombré de blocs (sans courant d'air).

Photos Philippe Jarlan





Pendant ce temps l'équipe de surface (drone et bronzage) nous trouve une magnifique dépression et un P. 30 alignés : on commence à équiper avec la corde de 33 m., trop courte ! vue l'heure, on décide de rentrer avant la nuit. Malgré le GPS, on galère dans les buis entrelacés et les barres rocheuses. Le soir 2 membres de l'équipe rentreront chez eux les yeux rouges et paupières collées, penser à prendre des lunettes de protection lors d'une prochaine expédition.